• Black Facebook Icon

© Association Alva                  Images de François Tomasi             

ACCOMPAGNEMENT

Le logement ne peut à lui seul être inclusif.
Permettre à ces personnes d’être autonomes suppose un accompagnement médico-social-éducatif qui favorise l’autonomie et sécurise les parcours.

L’association ALVA, porteur du projet, a commencé à engager les contacts avec les parties prenantes, structures d’accompagnement de services sociaux et médico-sociaux, le réseau associatif expert des usagers concernés, le Centre de Ressources Autisme, le Conseil Départemental (Direction de l’autonomie), l’Agence Régionale de Santé et la MDPH.
Ce projet reçoit un accueil très favorable de ces différents acteurs et bénéficie d’un soutien fort  des élus et du réseau associatif.


Accompagnement et projet de vie
Les contacts continuent d’être engagés afin d’inscrire le projet dans un environnement propice aux directives du plan Autisme 4, notamment sur sa mesure n°14 qui met l’accent sur la nécessité d’accompagner les personnes selon leurs besoins en développant des services d’accompagnement médico-sociaux innovants, aussi intensifs que nécessaires.
Cette structure d’accompagnement doit être agile. Il est essentiel que les personnels soient des experts de l’autisme pour prendre en compte la singularité des personnes dans leur projet de vie et non essentiellement sur le soin. Cette structure doit être également mobile dans la coordination des intervenants et doit s’adapter à l’environnement (si les intervenants défilent chez soi, qui plus est sur des horaires imposés, alors ce n’est plus vraiment un chez soi). Des solutions PCPE TSA ou article 51 (de la LFSS pour 2018) nourrissent actuellement nos échanges avec ces acteurs concernés.
 
Vie pratique
Les réponses aux besoins d’apprentissage pour davantage d’autonomie seront construites avec les jeunes adultes, après une évaluation pluridisciplinaire, et formalisées par un projet de vie. Un référent parcours sera désigné. Il sera le professionnel pivot de l’accompagnement et l’interface de tous les intervenants.
Chaque locataire aura ses propres activités en journée à l’extérieur. C’est en soirée que se situe le besoin d’accompagnement et de sécurisation au sein de l’habitat : une maîtresse de maison jouera un rôle important d’animation et de régulation de la vie quotidienne de la résidence (s’assurera du bon fonctionnement du lieu de résidence, accompagnement des personnes dans les actes de la vie quotidienne, entretien des locaux, des tâches ménagères etc..).
 
Vie sociale
L’association ALVA participera à l'accompagnement de vie sociale avec l’animation de temps collectifs. Ateliers d’activités sociales (théâtre, vidéo etc…), sorties et projets collectifs.